SSR

Soins de Suite et de Réadaptation (SSR)

L’activité de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) a pour objet de prévenir ou de réduire les conséquences fonctionnelles, physiques, cognitives, psychologiques ou sociales des déficiences et des limitations de capacité des patients et de promouvoir leur réadaptation et leur réinsertion.

Le champ des SSR représente un secteur stratégique de l’offre de soins en raison de sa position, entre soins de courte durée et retour à domicile, unités de soins de longue durée (USLD) ou secteur médico-social. Il a notamment pour mission de fluidifier la filière de soins.

 

En PACA et en Corse, les établissements de santé privés exerçant une activité de SSR sont mieux implantés que dans les autres régions de France. Le secteur de SSR privé commercial compte près de 90 établissements ou services fortement médicalisés en PACA et 6 en Corse, avec la particularité d’être équilibré entre établissements indépendants et établissements faisant partie d’un groupe.

En PACA, ils représentent 63 % des capacités et effectuent 67 % des journées régionales : sur 11 111 lits et places, 6 949 sont privés. Les cliniques et les hôpitaux privés effectuent 2,5 millions de journées.

En Corse, sur 556 lits et places, 470 sont privés (soit 85 %). Les établissements privés de SSR effectuent 144 892 journées, soit 86 % de l’activité régionale.

 

La règlementation de l’activité de SSR est fondée sur :

–          Le décret n° 2008-377 du 17 avril 2008 relatif aux conditions d’implantation applicables à l’activité de SSR.

–          Le décret n°2008-376 du 17 avril 2008 relatif aux conditions techniques de fonctionnement applicables à l’activité de SSR, qui s’applique aux soins de suite et de réadaptation (adultes et/ou enfants/adolescents) et à 9 types de prises en charge spécialisées : affections de l’appareil locomoteur, affections du système nerveux, affections cardio-vasculaires, affections respiratoires, affections des systèmes digestif, métabolique et endocrinien, affections onco-hématologiques, affections des brûlés, affections liées aux conduites addictives, affections de la personne âgée polypathologique, dépendante ou à risque de dépendance.

Ce dispositif règlementaire est complété par la circulaire n°DHOS/O1/2008/305 du 3 octobre 2008 relative aux décrets n°2008-377 et n°2008-376 du 17 avril 2008 réglementant l’activité de SSR.

Pour plus d’informations sur l’activité de SSR et l’action de la CSSR : http://www.fhp-ssr.fr/

Les commentaires sont fermés